Désormais, la rubrique Un mot une image a pris sa résidence deux fois par mois. L’occasion pour mon confrère Amaury et moi-même de vous présenter tout modestement des photographes qui nous tiennent à coeur. Et si lui préfère en ce moment le photojournalisme, je me laisse émerveiller par une photographie plus simple, si rare par sa beauté naïve. Il m’arrive parfois d’être tout simplement éblouï, comme frappé par cette saveur universelle que nous nommons beauté. Et derrière mon bête écran, je m’émerveille de ce que l’Art a de si beau, dans sa faculté à toucher le peu d’âme que j’ai. Les photographies d’Elena Chernyshova m’ont maintenu comme dans un songe.

 

SONY DSC

 

Allons bon, voilà encore l’attente. 

Norilsk

Et le long cortège des tracas quotidiens…

Norilsk

Délivrance ! 

Norilsk

Ce n’est que l’enfer de ce cher Dante.

6

Une belle illusion que ce fichu paradis.

Norilsk

Tout y est gris, sans relief… Sans ombre même.

Norilsk

On y pousse son fardeau comme l’autre roulait sa pierre,

Norilsk

pour que le même supplice ne prenne jamais fin. 

Dayras.

© Elena Chernyshova

ps : je vous invite vivement à aller voir sa série sur la France profonde.

Liens : 

– Le site d’Elena Chernyshova

L’oeil de la photographie sur Elena Chernyshova

Notre page Facebook

Articles similaires