Misére ! Voilà milieu Aout que des mots n’avaient plus été associés à des photographies. Du moins pas dans ces pages, dont on tourne le coin d’un clic fort impersonnel. Rejoignons le cortège, et promettons de ne plus oublier cette tartine…

En ce mois d’Octobre, vaste fumisterie coincée dans le souvenir réchauffé d’un été bien lointain et la promesse tronquée d’un automne aux couleurs passées, on ne saurait verser que dans le bizarre, l’incongru, le pas-très-net. Cette saison,  c’est aussi incongru que d’en parler en long et en large. On y perd sa tête ! Ma foi, c’est aussi le cas avec les photographies de Francesca Woodman. Et pour une fois, livrons ici un exercice facile mais fort distrayant : la découverte de mots peu ou pas utilisés. Vous me direz… associer des mots et des images, ça n’a jamais été si hardi !

 

 

tumblr_l8frsypnqy1qdyqn5

Géhenne : l’enfer / souffrance presque intolérable, supplice.

N321-2-5

Remugle : odeur particulière que contractent les objets trop longtemps renfermés.

7be5f5388601

Épouser la veuve : aller au supplice, être exécuté à mort.

francesca-woodman-9

Fredaine : écart de conduite, folie de jeunesse.

francesca-woodman-space-2-providence-1977

Paletot : veste comfortable et unisexe.

house3

Patafioler : confondre, maudir

© Francesca Woodman, represented by Victoria Miro and Marian Goodman.

Des Races.