Notre rubrique Un Mot Une Image se déplace à Détroit le temps d’une série de photographies sous la houlette d’un photographe de la ville, Alexandre Da Veiga.

Le mardi 7 juin avait lieu une soirée en l’honneur de l’anniversaire de Prince Roger Nelson qui réunissait les fans inconditionnels du chanteur – et ils sont nombreux à Détroit (est-il nécessaire de rappeler la relation privilégiée que le chanteur entretenait notamment avec Mojo et que Moodymann a mis en musique). La soirée avait lieu au Mix Bricktown dans le quartier du Downtown et côté line-up, on a pu assister à une parfaite communion musicale entre la belle DJ Minx, les talentueux Rick Wilhite et Bruce Bailey, mais aussi le génial Adriel Thorton et la DJ Lynda Carter.

C’est de loin une des meilleures soirées à laquelle on a pu assister, pas simplement pour le répertoire inouï de Prince joué toute la nuit, mais aussi surtout pour l’ambiance qui y régnait et la presque transe dans laquelle était plongé le public. On rencontre des fans de la première heure, présents lors du concert d’ouverture du Purple Rain Tour à Détroit en 1984. Prince avait gratifié la ville de sept concerts à la suite, une exception qu’il n’avait pas accordé même aux grandes villes comme Chicago.

Bref, ce fut une nuit vraiment particulière que nous sommes ravis de pouvoir partager avec vous en photos.

princebricktown 2Adriel Thorton doing his thing

princebricktown 4Prince fever

princebricktown 5Prince makes you mingle 

princebricktown 14Prince total fan

princebricktown 18“Music is music, ultimately. If it makes you feel good, cool.”

princebricktown 12Beautiful smile for Prince

princebricktown 19Shake you booty…Prince style! 

princebricktown 23Bruce Bailey on the mix

princebricktown 31Our favorite DJ, Monsieur Rick Wilhite 

princebricktown 28Afrodelica it is

princebricktown 27Rick is feeling the Prince vibe

princebricktown 20“Time is a mind construct. It’s not real.” 

princebricktown 9“Without music, life would be a mistake.”

 

Crédits photos Alexandre Da Veiga.
Citations de Prince, sauf la dernière de Nietzsche.

Related Posts