En ce mois de Novembre, la photographe française Caroline Keî est à l’honneur. Caroline Keî habite les péninsules irlandaises du Connemara. Je ne peux m’empêcher de grossièrement comparer l’intemporalité et la rêverie qui se dégage des ces photographies à la tranquilité des verdures irlandaises.
Ses clichés en argentique couleur recherchent une lumière vive et naîve qui rappelle des univers enfantins, des espacades imaginaires. Cela brille, cela flotte dans les brumes. C’est merveilleux.

vol au dessus d’un nid de coucou
 
 
 
 
 
 
L’état naturel
 
 
 
L’âgée
 
 
 
l’espoir d’une classe
 
 
 
Où l’on cultive son jardin
 
 
 
Des races.

Articles similaires