Secret Value Orchestra a enchanté notre début d’année avec la sortie de leur premier et excellent EP « Serious Intentions ». On s’est penché sur ce projet plein d’avenir, dernier né du label D.KO records.

Au commencement du groupe, deux personnalités déjà bien connues des amateurs de House, Ralph & Larry Houl. Ces deux prodiges parisiens sont les auteurs des titres « Human Danger », « My Love » ou encore « Someone Else ». Le projet Ralph & Larry Houl peut donc se targuer d’une maturité certaine et d’une forte identité, à la croisée des chemins entre la Funk et la House. Pourtant, les deux protagonistes souhaitent évoluer. Fin 2014, Paul Cut – aux claviers – (Ondulé Recordings, Popcorn Records), Mud Deep (D.KO Records) puis Mézigue (D.KO Records) – aux percussions et effets – rejoignent Flabaire – à la basse – et Larry Houl – au chant – pour former le projet Secret Value Orchestra : cinq musiciens aux parcours hétéroclites, partageant un amour commun pour le Groove. Véritable odyssée vers un univers où s’entremêlent la douceur d’une basse et la puissance d’une boîte à rythme, « Serious Intentions » est une invitation au voyage qui s’intensifie avec le grain de voix du chanteur Larry. On lui cherche encore des liens de parenté avec Jay Kay tant les tonalités retentissent comme celles du célèbre chanteur du groupe Jamiroquai

Nait très vite le besoin de poser les bases esthétiques du groupe, c’est chose faite avec la sortie cet EP. Un format chanson couplets/refrains, desservi par une rythmique électronique sur fond d’histoire d’Alien, telle pourrait être la synthèse du projet. Si ce n’est que Secret Value Orchestra va plus loin et nous propose un melting pot de sonorités oscillant entre jazz, soul et funk. La richesse instrumentale alliée à la puissance de beats électroniques se mettent au service d’une house aussi envoutante qu’entraînante. Le mélange des genres et l’accouplement des styles auraient pu être un capharnaüm sans nom, Secret Value Orchestra en a fait une romance moderne et passionnelle.

L’EP s’ouvre avec la track « Bad Times ». Quelques notes de pianos suffisent à nous emmener dans un voyage qui n’aura de cesse de s’intensifier tout au long des 5 minutes que dure le morceau. Un kick lourd, une basse langoureuse et quelques teintes de batterie viennent compléter la structure rythmique. Le morceau est construit comme une douce montée atteignant son paroxysme avec l’apparition d’un synthé très jazzy apportant avec lui un groove certain.

Dans la lignée s’ensuit le très efficace « Serious Intentions », portant le nom de l’EP. Ce morceau est une véritable déclaration d’amour des temps modernes, taillé pour séduire toute oreille musicale se penchant sur elle. L’amorce est faite par un kick énergique et tout ce qu’il y a de plus House avant d’être rejoint par la basse de Flabaire. La vocale de Larry Houl vient alors apposer des textes construit à la manière d’une chanson avec des tonalités douces et rythmées qui lui sont propres.

Enfin, l’EP se clôt avec « UFO », un morceau qui ne laisse pas indifférent tant la rythmique est joviale et la vocale funky. Ballade aussi bien instrumentale que vocale, Secret Value Orchestra signe avec ce titre en particulier et avec cet EP en général un grand coup dans un milieu plus habitué au construction minimaliste qu’aux grandes mélodies solaires. On ne saurait que trop vous conseiller de vous pencher sur ce projet et guetter la sortie d’un futur premier album. Ils se lancent dans une tournée de l’hexagone avec comme point de chutes annoncés Lyon, Rouen, Lille, Bordeaux et Rennes. D’autres dates sont attendues.

Quentin.

 La page Facebook de Secret Value Orchestra ici.

Articles similaires