Ils sont sympas chez REFRAKTION, mais quand ils programment des lines up de cette qualité, on ne sait même plus par où commencer pour vous en parler… La venue du grand Moritz von Oswald ? Celle du non moins bon James Ruskin ? La présence de Marcelus et la célébration du Tresor ? La qualité française avec Deep ? Le savoir faire du collectif ? Allez, on se lance…

Société de production évoluant entre Paris, Berlin et Londres, REFRAKTION propose des évènements musicaux sur deux axes, celui de la techno et celui du Psych Rock (ce sont eux à l’origine du Paris International Festival Of Psychedelic Music dont la première édition aura lieu à Paris en Juillet). Niveau line up, ils peuvent se vanter de défendre une techno racée et pointue et d’avoir fait venir de très bons DJs comme Samuel Kerridge, Antigone ou encore Norman Nodge.  Et pour leur première soirée de 2014, REFRAKTION nous a concocté un plateau qu’on n’est pas prêt d’oublier… C’est le Trésor qui est mis à l’honneur, le mythique club berlinois de techno ouvert en 1991 dans l’agitation et le bouillonnement culturel post chute du mur de Berlin. Le club s’est délocalisé depuis, a créé un label éponyme et continue de jouer un grand rôle pour la scène underground en même temps qu’il accueille toujours la crème de la crème  Jeff Mills, Juan Atkins ou Robert Hood pour ne citer qu’eux.

 moriiiitz

Les artistes maintenant, à commencer par notre Deep national qu’on ne présente plus. Acteur infatigable de la scène parisienne, il officie depuis 25 ans auprès des plus grands (il est en devenu un lui aussi entre temps) et on ne compte plus ses passages au Trésor où il distille une techno de qualité, mélodieuse et aérienne, emprunt de force et de groove, autant de qualités que l’on retrouve dans les signatures de son label Deeply Rooted House avec des artistes éclectiques, de Kerri Chandler à Ben Klock.

Mais REFFRAKTION nous fait surtout la joie d’inviter Moritz von Oswald , le grand Moritz… Sa créativité est sans limite et cela fait plus de trente ans qu’il ne cesse de nous le prouver. Percussionniste dans ses jeunes années, cet ingénieur du son cède très tôt aux sirènes de la techno et fonde le label Basic Channel avec Mark Ernestus à Berlin en 1993. Le label est historique en ce qu’il fait parti de ceux qui ont contribué à donner à la techno son essor actuel et plus particulièrement dans la veine minimale dont Moritz von Oswald est un des instigateurs au côté de Robert Hood ou Mad Mike. S’en suit une longue liste de pseudos (3MB, Maurizio, Rhythm & Sound  entre autre) et de morceaux si divers et variés mais toujours excellents, du dub jamaïcain de « King in my Empire » en collaboration avec le grand musicien de reggae Cornel Campbell à la techno « d’Axis » avec Basic Channel. Ses collaboration achèvent de prouver l’énorme potentiel artistique du maitre, à commencer par « Borderland », un joyau sorti sur le label Trésor dans lequel Moritz le berlinois rencontre Detroit, en la personne de Juan Atkins pour une des collaborations les plus fructueuse et brillante qu’il nous a été donné d’écouter. Le Monsieur se fait beaucoup trop rare à Paris et sa performance du 11 avril risque d’être gravée dans les annales surtout quand REFRAKTION nous précise qu’il jouera  « un mélange unique de ses propres productions, précédemment éditées ou pas, ainsi que ses influences courantes mélangées avec des éléments d’improvisation live ».

Borderland

En écoute ici : Juan Atkins & Moritz von Oswald « Digitel Forest »

James Ruskin nous fait le plaisir de compléter le line up, l’anglais étant réputé pour sa techno underground typiquement anglaise mais aussi pour avoir co-fondé le label Blueprint (avec son comparse, l’excellent Mark Broom), mine d’ors londonienne qui renferme des trésors de bonne techno, surtout depuis son re-lancement en 2009. James fait lui aussi partie de ces artistes attachés au Trésor où il a joué plusieurs fois, tout comme Marcellus, dernier DJ du line up qui peut se taguer d’être un résident de ce club mythique et qui vient compléter ce line up aux petits oignons.

 Vous l’aurez compris, chaque minute de cette nuit sera un véritable délice pour les oreilles de tout technophile qui se respecte, et il n’est que trop conseillé de vous pointer dès 23h : la qualité sera la constante de cette soirée.

REFRAKTION à la Machine du Moulin Rouge le 11 avril prochain – Event Facebook ici

Avant 00h 14 euros (en prévente et sur place) ; entre 00h et 1h 17 euros (en prévente et sur place) ; après 1h 20 euros

 La page Facebook de REFKRATION ici

Sans oublier notre page Facebook High Five Magazine ici

High Five vous propose de gagner 2×2 places en likant notre page Facebook puis en envoyant un mail sympathique précisant votre nom et prénom, ainsi que ceux de la personne vous accompagnant à highfiveblog@gmail.com 

Fin du concours : jeudi 10 avril à 20h 

Du son :

Old school Deep :

 

Alia.

Articles similaires