Le Detroit Sound Conservancy se lance dans un grand projet de restauration du sound system d’un des clubs les plus célèbres de la planète, après que Greg Collier, frère de Ken Collier, ai permis sa récupération. Vous pouvez contribuer à ce morceau d’histoire des musiques électroniques jusqu’au 9 août via leur kickstarter (ici).

L’association Detroit Sound Conservancy (DSC) qui a pour mission de collecter, d’archiver et de communiquer sur la musique de Détroit a mené de nombreux projets dans Détroit depuis sa création en 2012 (on vous présentait l’association dans un précédent article disponible en cliquant ici). Que ce soit en collectant l’histoire orale des musiques indigènes de Détroit, en aidant à obtenir le statut de National landmark pour le légendaire studio de musique United Sound Systems, ou à travers sa conférence annuelle, le DSC mène un combat permanent à Détroit pour oeuvrer à la reconnaissance de toutes les musiques, et toutes les cultures, qui font de Détroit une des Mecque de la musique américaine.

Aujourd’hui, le Detroit Sound Conservancy lance une collecte de fond pour réunir l’argent nécessaire afin de pouvoir restaurer le sound system du club Heaven, un endroit mythique de l’histoire des musiques électroniques. Ce club, ouvert une dizaine d’années à partir de 1984, a vu se succéder une génération de DJs, danseurs, promoteurs, et notamment dans le milieu noir américain LGBT qui en fait un royaume de liberté et d’imagination pour ces populations doublement discriminés, parce que noire et gay. Heaven club fut aussi rendu célèbre par un de ses DJs résidents principaux, Ken Collier. Beaucoup le comparaient à Frankie Knuckles à Chicago, ou Larry Levan à New York, et Ken Collier faisait indéniablement partie de cette dynastie de DJs originaux qui ont jeté les bases de la club culture pour la future génération house et techno. Car si le club était un haut lieu du voguing et la culture ballroom (voir l’excellent Paris is Burning pour plus d’archives), il n’en reste pas un moins le premier club où se sont rendu pléthore de futurs DJs, de Juan Atkins à Delano Smith en passant par Derrick May qui le répète souvent : Collier “was easily one of the top DJs I’ve ever heard in my life. Indirectly, he’s definitely been an inspiration for me… I never copied anybody, but I do purposely pay homage to Ken with my mixing style these days”, comme il l’explique en 2004 dans une passionnante interview fleuve.

Le club, comme beaucoup d’endroits queer de Détroit, fut fermé vers le milieu des années 1990, et laissé à l’abandon. Le sound system, mythique assemblage sonore du début des années 1980, comparable à celui du Music Box, le temple de la house de Ron Hardy et Robert Williams à Chicago, se retrouva éparpillé, et une bonne partie arriva chez le frère de Ken Collier, Greg Collier, lui aussi DJ. Le Detroit Sound Conservancy se lance aujourd’hui dans une aventure d’archéologie électronique pour restaurer la totalité du sound sytem, et pour à terme, l’utiliser.

High Five Magazine tenait à soutenir cette initiative qui participe de la préservation d’une scène électronique qui nous tient tous à coeur, et qui se glorifie de ce genre d’initiative. Vous pouvez donner le montant de votre choix, et toute participation est bienvenue. On vous précise aussi qu’à partir de 20 dollars de contribution, le Detroit Sound Conservancy vous fera parvenir un mix exclusif en hommage au club Heaven  réalisé par l’excellent Ron Trent… rien que ça !

LE KICKSTARTER ‘THE CLUB HEAVEN SOUND SYSTEM: RESTORING A DETROIT LEGEND’ & PLUS D’INFOS EN CLIQUANT PAR ICI.

Photographie de couverture: Robert Mitchell (part d’une magnifique série photographique prise au club Heaven et qui figure dans l’article du Kickstarter ci-dessus).

5abbb5d838b63fede594c3d9143e2013_original

Alia.

Articles similaires