On cherche parfois le Dimanche le meilleur moyen de lutter contre une gueule de bois. Un petit-déjeuner lourd, mêlant savoir-faire français et graisses anglaises, peut se révéler particulièrement efficace, de même que le traditionnel litre d’eau. Mais a t-on cherché à regarder du côté de la musique ?
Certes, le nouvel album de l’américain John Beltran n’a pas pour vocation première d’éclairer le voile brumeux qui rôde les lendemain de fête. De l’avis du compositeur lui même, l’album s’inspire davantage des moments que l’auteur a vécu en tant que jeune père. Mais l’idée est tenace, Amazing Thingsconstitue une des meilleures thérapies, tous maux confondus.
John Beltran est un musicien américain né en 1969 dans le Michingan. Il se fait notamment remarquer pour ses premières compositions sur le label Ubiquityoù il livre de morceaux enivrants, mêlant jazz et world music. Son titre Kissed by the Sun témoigne de cette veine dansante et joyeuse.
La techno n’est jamais loin puisque John Beltran s’y essaya par moment avec brio. Il signe notamment l’un des plus grands classiques du genre avec son morceau Ten Days of Blue. Et comment ne pas citer ce petit bijou, Placid Angles ?
Un chef d’œuvre. Récemment, le label hollandais Delsin avait signé une rétrospective de son œuvre en sélectionnant l’ensemble de ses plus beaux titres parus de 1995 à 2011.
beltram2
Que les excédés de techno déchantent. Nous vous proposons (enfin) ici bas un album fait de mélodies sans rythmes tapageurs, et dont les charmes tendent davantage vers les genre de l’ambient et de l’electronica. Pour faire plus simple, l’album détonne de mélodies douces, des morceaux sonnant comme des ballades qui invitent à la relaxation, à l’apaisement, à la sérénité.
Amazing Things a été réalisé uniquement à l’aide de machines et synthétiseurs. Cela étonne particulièrement, puisque la plupart des sonorités rappellent des instruments classiques, tel que ce morceau Clouds Pull.
Certains morceaux sont simplement grandioses. Cloud Pull en fait parti. Il procure une montée irascible de sentiments contraires. D’autres morceaux sont plus calmes, et s’inscrivent clairement dans l’ambient, notamment Flower Power Nuclear Submarine et For Vangelis.
L’album est d’une beauté simple. Il me rappelle plusieurs artistes par bien des côtés. Disons, pêle-mêle, Sven Weisemann, Sylvain Chauveau, Telefon Tel Aviv, et bien d’autres encore.
Par la simplicité et la sérénité qu’il dégage, Amazing Things plait immanquablement. L’album charme, et nous des rythmes répétitifs parfois trop fréquemment abordés. Et puis, la pochette est belle non ?
Les petits bijoux : 
Cliquer sur le morceau pour l’écouter.
 

Des Races.

 Notre page Facebook.

Articles similaires