Le Djoon nous propose ce dimanche un petit voyage à Chicago, berceau de la house et ville héritière d’une longue histoire musicale pleine de groove. Pour l’occasion, le club reçoit deux pointures du genre, Messieurs Boo Williams et Glenn Underground. Tous deux s’inscrivent dans la plus pure tradition chicagoane à la suite des fondateurs du genre des années 1970 tels que Larry Heard, Marshall Jefferson ou notre cher Frankie Knuckles (à qui nous avions consacré un long portrait disponible en cliquant ici).

Boo2Boo Williams

Issu de la deuxième génération de producteurs et djs de Chicago avec d’autres artistes tels que Ron Trent, Boo Williams débute sa carrière au début des années 1980 d’abord par le Djing puis suivront ses premières productions à partir des années 1990 sur des labels incontournables tels que Cajual Records, Peacefrog ou plus récemment, Rush Hour. L’étendue de la culture musicale de cet artiste hors pair n’est plus à prouver et Boo cite parmi ses influences des musiciens divers et variés, de Gil Scott Heron à Minnie Riperton en passant par Lil Louis. Le Dj se balade ainsi aisément dans les contrées de la black music, de la house au disco, d’un son jazz à un son plus techno et cette virtuosité se retrouve aussi dans ses morceaux que l’on pourrait résumer comme une house profonde, raw parfois très énergique ou alors carrément mélodieuse, tendant vers le jazz ou la soul. Nous citerons l’excellent Chicago Style Techno, le très groovy Here We Go ou encore son EP Living Waters (que nous avions déjà évoqué à travers une critique dispo ici).

booGlenn Underground & Boo Williams

Lorsque Boo Williams commence à tourner dans les soirées de Chicago, il joue souvent dans le South Side (les quartiers sud de la ville, où vit une majorité de noirs américains) où il sera rapidement présenté à un jeune Dj en devenir, Glenn Underground. Les deux hommes se lient d’amitié et écument les soirées de la ville pendant que Glenn produit bon nombre des morceaux de Boo ! Né dans les années 1970 à Chicago, Glenn Underground est biberonné aux classiques disco et aux différentes formes de freejazz qui émergent à cette période. Plusieurs membres de sa famille sont musiciens et cet intense background musical va permettre à Glenn de devenir l’un des meilleurs Dj de sa génération, naviguant entre une deep house afro très jazzy, une disco plus house et les classiques des soirées légendaires du Warehouse et autres clubs mythiques du Chicago des années 1970. Depuis les années 90, Glenn est aussi à l’origine d’un nombre incalculable de pépites – 70’s Trip, Head Of House, Black Action pour ne citer qu’elles.

Boo Williams et Glenn Underground se sont d’ailleurs associés sur de nombreux projets à commencer par leur excellent Strictly Jaz Unit à l’origine de nombreuses perles comme le très vintage Chica Soul ou le mystique Fear God (I Will Sing To The Lord). 

Pour rendre hommage à la house de la Windy City, le Djoon nous fait donc voyager en compagnie de deux de ses plus grands représentants, qui seront rejoints par la pointure house de la maison, Greg Gauthier.

An Evening in Chicago, entrée gratuite de 17h à 18h ; 10€ en préventes sur Resident Advisor (disponible ici) ; 15€ sur place

High Five Magazine vous offre 2×2 places pour cette soirée en likant notre page Facebook High Five Magazine  et en envoyant un mail sympathique précisant le nom de la soirée, votre nom et celui de la personne vous accompagnant à l’adresse suivante: highfiveblog@gmail.com.

Du son :

Alia.

Articles similaires