Ce mois-ci, High Five attire votre attention sur la Gaité Lyrique avec une programmation des plus alléchantes qui nous permet aussi de vous présenter l’endroit, pour ceux qui ne l’auraient pas encore découvert. Lieu culturel inauguré début 2011 et consacré aux cultures numériques et aux musiques actuelles, la Gaité mélange les genres et réunit différents espaces, de la salle d’exposition classique à la bibliothèque en passant par la salle de concert, les studios ou l’auditorium. Paris se dote ainsi d’un lieu permettant d’explorer pleinement les cultures numériques sous toutes leurs formes à commencer par la musique.
Portée par une volonté forte de faire vivre les musiques actuelles et numériques – pour beaucoup, électroniques – la Gaité organise des concerts de qualité en même temps qu’elle met l’accent sur l’innovation et la recherche d’une sélection éclectique. Ce sera une fois de plus le cas le 21 novembre prochain avec l’IRCAM qui prendra possession du lieu pour présenter ses derniers lauréats.
L’IRCAM qu’est-ce que c’est ? L’Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique soit le plus grand institut public au monde dédié à la musique et au son, rattaché au Centre Pompidou et créé par Pierre Boulez en 1969. Figure emblématique de la musique contemporaine, le compositeur et chef d’orchestre a toujours perçu la composition musicale comme un travail scientifique, un cheminement dans lequel les technologies ont un rôle majeur à jouer et dont l’IRCAM est une suite logique qui permet pour la première fois de faire dialoguer pleinement compositeur et ingénieurs, artistes et scientifiques. Les recherches se font autour de trois pôles (musical, sonore et scientifique) et débouchent sur des projets artistiques qui eux-mêmes pourront à leur tour influencer les recherches dans un souci de dialogue et d’interdisciplinarité.
Chaque année l’IRCAM et la Gaité s’associent donc pour récompenser les meilleurs participants au concours IRCAM live qui vise à mêler performances numériques et musiques électroniques avec en prime la présence d’un artiste plus « confirmé ». Cette année ne dérogera pas à la règle avec la présentation des trois gagnants et la venue d’Oneohtrix Point Never, pseudo du musicien américain expérimental Daniel Lopatin, féru de synthétiseurs vintage et signé sur l’emblématique label indépendant Warp, au côté d’Aphex Twin ou de Flying Lotus. Vous l’aurez compris, découverte musicale et nouvelles technologies seront au rendez-vous !
On attire aussi votre attention sur les conférences de la Gaité qui abordent des sujets contemporains avec des invités de qualité, intéressés et intéressants. Celle du 20 novembre recevra par exemple le psychologue Pierre Deruisseau qui s’investit depuis une dizaine d’années dans la diffusion des cultures musicales dites « en marge » et a entrepris un projet de recherche explorant l’Histoire de la musique en lien avec l’univers. Pratiques mythologiques et musicales seront donc à l’honneur dans ce premier volet consacré aux musiques afro-américaines qui s’annonce captivant.
Conférence « Pharaon contre-attaque, joute mythologique et musiques afro-américaines : 150 ans d’histoire » le 20 novembre (0/3/5euros) :
La programmation de la Gaité (dont la soirée Odd Frequencies organisé par le label Get The Curse le 13/12) http://www.gaite-lyrique.net/agenda

Amp

Articles similaires