« Nowhere on earth has more soul than Detroit. » On ne pourrait pas mieux le dire, Detroit est une ville magique dont on vous parle fréquemment chez High Five, une ville remplie d’âme, de créativité et de surréalisme.

Cette année nous avons le plaisir de pouvoir y passer quelques mois, pour couvrir divers évènements et vous parler des mille et une particularités qui font de la ville un endroit unique au monde. Il sera évidemment beaucoup question de musique dans une ville où la scène électronique n’a de commun avec l’Europe que la musique, mais où la population et l’ambiance sont souvent à mille lieux de ce que nous connaissons habituellement. High Five s’emploiera aussi à déconstruire l’image romantique faite de préconçus d’une ville en ruine, figée dans le passé et désertée par ses habitants. Car la réalité est tout autre, et la ville renaît chaque jour un peu plus, portée par la multitude de projets de ses habitants et la volonté sincère de créer un mode de vie alternatif. Petit passage en revue des premiers sujets que nous évoquerons.

High Five se fera une joie de couvrir le Movement Festival, gigantesque festival de musique électronique de Détroit qui réveille la ville une fois par an et lui donne des allures berlinoises. Le festival, qui occupe une grande partie du Downtown, a lieu à Hart Plaza point névralgique de la ville, tel un parc urbain rempli de sculptures et bordant la Detroit River. En plus des trois jours de festival du 23 au 25 mai, des dizaines de soirées sont organisées à travers la ville, dans des endroits intimistes ou plus grands, industriels ou plus anciens. Les lines up réunissent évidemment toute la crème de la musique électronique de la ville pour des évènements uniques, comme la présentation live du nouvel album d’Octave One dans une petite boutique de vêtement hip hop de la ville, ou la réunion des quatre compères de Three Chairs dans leur ville natale pour plus de six heures de set et une soirée qui s’annonce d’ores et déjà mémorable.

10325585_757333190955683_7683510017598233351_nAndrés au Movement 2014 sur la scène Made in Detroit

C’est Carl Craig, qu’on retrouvera au côté de Mad Mike pour un live des plus attendus, qui explique le mieux ce que représente le Movement dans la vidéo de présentation du festival (disponible en cliquant ici) :

« Detroit is the home of strugglers, people who work hard, people who are interested in taking themselves to the next level… You have these very special people in Detroit… Hart Plaza for the time I was kid was always that place that, as a musician, you always wanted to play at. Every time I go back to play Movement I’m serenading my people, I’m serenading the buildings, and I’m serenading the city with my music ».

– Nous couvrirons aussi le Tec-Troit Festival le 19 juin, évènement beaucoup plus « local », qui réunit de nombreux DJs de la scène de Detroit et de ses environs. Le public comme les artistes sont beaucoup plus ancrés dans la culture de la Motor City, ce qui promet une ambiance assez différente du Movement. Parmi les artistes qui se produiront au coeur de la ville on peut citer Dj John Jammin Collins d’Underground ResistanceDJ Seoul & Dj T.Linder de Detroit Techno Militia ou encore Hotwaxx Hale, une des grandes DJ de Detroit.

– Last but nos least, nous terminerons début août par le Charivari Detroit Festival sur l’île de Belle Isle, juste en face de Detroit, havre de nature et tranquillité. Le festival, gratuit et aux allures de fête entre amis, peut se targuer d’un line up à faire pâlir les plus grands festivals internationaux : Moodymann, Eddie Fowlkes, Jay Daniel ou Juan Atkins, pour ne citer qu’eux…

– Hamtramck est une ville dans Detroit qui s’apparenterait plus à un de ses quartiers, bordée de trois côtés par the D (un autre des nombreux surnoms de la ville) et à l’identité culturelle tout particulière. Plus de la moitié des habitants de la ville ne sont pas nés aux Etats-Unis, et les populations du Moyen-Orient, particulièrement du Yemen et du Liban, côtoient celles de l’Inde et du Bangladesh. Y vivent aussi de nombreux jeunes artistes, avides de créativité et de douceur de vivre dans cette ville où les rues verdoyantes abritent des familles et des petits commerces typiquement vintage, qui font de l’endroit un havre de tolérance au fort bouillonnement culturel.

IMG_1012Hamtramck, Conan Street

 

– Conférences : Detroit est une ville de savoir, et nous couvrirons plusieurs évènements en ce sens et notamment deux conférences essentielles pour une meilleure compréhension musicale de la ville et des problématiques qui s’y jouent. Tout d’abord la seconde édition de la Detroit-Berlin Connection au Mocad (Museum of Contemporary Art Detroit), une conférence dédiée aux relations entre ces deux villes et qui verra se succéder des acteurs venus d’horizons différents, principalement de la musique. On y entendra notamment Dimitri Hegemann pour une intervention qui s’annonce des plus intéressantes, puisque le patron du Trésor à Berlin et fondateur de l’Atonal Festival envisage de racheter un ancien building dans Detroit pour le transformer en centre culturel, et abriter notamment un club aux allures des plus berlinoises.

11100528_626208450847970_3338736946053123908_n

Nous assisterons également à la Michigan Sound Conference, la conférence du Detroit Sound Conservancy (dont on évoquait le formidable travail ici) qui réunira de nombreux débats sur des sujets musicaux made in Detroit comme les « Historic Music Districts » de la ville, du passé, du futur et du présent.

Voilà pour l’entrée en matière, nous rencontrerons bien entendu des artistes pour quelques interviews, et aborderons d’autres sujets glanés au gré de notre temps passé à Detroit.

Alia.

Articles similaires